Atelier transversalités : croisement de pratiques entre domaines culturels

Arts & Santé

« Les trois premiers critères d’installation sur un territoire sont l’emploi, les services de proximité et l’offre culturelle, ce qui montre l’importance de la culture », affirmait un participant lors des Rencontres 2013 à Tulle.

« … les acteurs culturels doivent enrichir leur périmètre d’intervention. On voit clairement aujourd’hui la volonté de coopération, la recherche de transversalité, l’expérimentation, la participation et la volonté de se rapprocher des populations. » Conclusion d’un atelier DAV 2014 à Clermont-Ferrand.

Comment toutefois, organiser les interactions entre ces différents domaines culturels et de l’action publique ? L’atelier propose de « comparer » et d’observer en milieu rural, les articulations entre les arts et la santé en particulier : quelles sont les approches ou méthodologies proposées en matière de services à la personne, de relation de proximité et de rapport au soin ? Quels sont les fondements communs et les pistes principales pour travailler ensemble en Massif central ?

Rappel des Problématiques :

  • Que pouvons-nous observer sur les modes de « comparaisons »/ « articulations » en milieu rural, entre les arts et la santé en particulier : quelles sont les approches ou méthodologies proposées en matière de services à la personne, de relation de proximité et de rapport au soin ?
  • Comment organiser les interactions entre ces différents domaines culturels et de l’action publique ?
  • Quels sont les fondements communs et les pistes principales pour travailler ensemble en Massif central ?

Un indicateur intéressant en matière de prospective/de développement/ et d’évaluation : la notion d’indice de bonheur partagé (fait par la fédération des Pôles et Maisons de Santé pluri), envisager un IBP par territoire où il fait bon vivre, notion de vivre ensemble

Témoignages

Descriptif des missions d’Emilie Grille : culture // politique régionale (Auvergne) + santé
Accompagnement des professionnels de santé dans l’élaboration de leur projet de santé
L’attractivité de nos territoires, et place de la culture, à la fois pour le développement endogène et exogène : donner envie aux habitants mais aussi donner envie à de nouvelles populations
Question de la taille humaine de nos territoires, des marqueurs forts sur le plan paysager, environnemental, mobilité
Élan commun des collectivités locales modestes, Auvergne Nouveau Monde, Pôle métropolitain
Angle économique qui n’est pas abordé sous ce sens, contexte de chômage, de crise, pour autant la place de l’artiste, les artistes sont des acteurs économiques + question des équipements culturels, …

Question de la créativité et de l’innovation : tout le monde est dans cette situation, on doit sans cesse évoluer ; s’adapter, et la créativité artistique + rapport au numérique : culture essence même du partage et le numérique une voie pour ce partage, au-delà des réseaux sociaux, valorisation, médias de la culture
Question de l’action publique : programmation dans les maisons de santé, maison de services, ….

Quels leviers de développement ?

La place de l’artiste, la place de la culture dans les politiques publiques (exemples des collectivités signataires avec les ARS des contrats locaux de santé) :
Culture = épanouissement, lien social, accès la culture
Quelques exemples :

  • les appels à projet ARS (mais qui ne doivent pas se réduire à la clown thérapie ou à la présence des artistes dans les « hôpitaux »)
  • en milieu rural au sein des maisons de services et santé : choix de la programmation (Jeunes pousses : tournée d’un spectacle sur les addictions aux écrans)
  • la place de la culture dans les projets de santé portés par les professionnels de santé : exemple dans le critère éducation thérapeutique, création, … (cf. page 15 du programme de saison culture et santé »)
  • dans le nord où les tournées sur service à domicile se déroulaient avec une compagnie qui propose un spectacle au domicile
  • appel à projet « créations » / Exemple de créations (résidence) autour des problématiques de santé : addictions, vieillissement, ….
  • les AMACCA

Contributions écrites de Patricia Aguera

Pôle Ressources "Arts, Cultures, Santé et Handicaps" et directrice de l’Association Itinéraires Singuliers / Ex-Bourgogne

La culture n’est pas qu’un outil économique au service d’un territoire, une denrée au service d’hommes politiques ou des politiques. Il est essentiel de comprendre la dimension culturelle dans son sens large et de percevoir cette notion comme « ressource/ matières premières du développement de la personne » : c’est un droit fondamental (Déclaration de Fribourg sur les droits culturels, UNESCO) pour chaque personne et peu importe son âge, son milieu social, etc….
Elle répond à des droits/capacités vitales : permettre à chaque personne de s’exprimer, de créer, « droit au Beau » dans nos vies parfois trop sombres, d’être en lien avec d’autres.
« La culture est comme un balancier dans nos vies de funambules ».
Exemples et témoignages à propos de l’association Itinéraires Singuliers :

Celle-ci est née à l’hôpital psychiatrique de la Chartreuse à Dijon. Nous avons rapidement pu constater que l’acte de création permettait à des patients (" personnes desaxées" de se ré-axer..l’art et la culture étant comme des balanciers) de limiter les traitements chimiques, de participer au soin, de retrouver confiance en soi, de retisser des liens avec d’autres, de faire changer les regards. Quand cet espace de création était encadré par une cie , un artiste, l’impact était plus grand. Car le plus souvent l’artiste arrive sans préjugés. C’est une rencontre Humaine qui doit se faire en toute altérité.

En parallèle à ce travail en hôpital nous sommes aussi intervenus dans d’autres lieux d’enferment (prison, centre éducatif, IME, Foyers SDF...) auprès des personnes mises dans la marge....même constat.

Notre société en pleine mutation a multiplié les situations d’exclusion. Aujourd’hui, certains territoires ruraux où quartiers urbains sont devenus des zones de marge où le taux de personnes en fragilité psychique ne cesse de s’accroître. Culture, création, arts doivent être, avant tout, des moyens donnés à toutes les populations d’un territoire pour permettre de vivre de manière épanouie et en lien avec les autres. Et ils peuvent être aussi des "critères d’installation" pour d’autres populations.
Il faut donc pour travailler à l’échelle d’un territoire rassembler des professionnels de tous les champs, donc renouveler nos pratiques (là je parle du domaine où je suis : la culture) pour sortir de notre tour d’ivoire et réinventer d’autres manières d’être ensemble.

Face à ce constat sociétal, Itinéraires Singuliers a repensé son travail qui était fait dans les murs en direction des plus exclus, à une échelle plus grande... celle de territoires. Aujourd’hui, elle réunit des acteurs de tous les champs (même du monde de l’industrie) pour co-construire des projets de territoire où toutes les personnes (handicapées ou pas) se retrouvent et ont leurs mots à dire. Itinéraires est devenu Pôle Ressources "Arts, Cultures, Santé et Handicaps" en Bourgogne Franche-Comté. A l’heure où de nombreux établissements (dans le sanitaire c’est terrible) subissent des coupes financières importantes, la première ressource qu’apporte Itinéraires est celle de l’énergie humaine, de l’espoir de croire qu’on peut modifier nos pratiques pour réinventer, tous ensemble, d’autres possibles...

Ressources et points de connexions

Les participant-e-s à cet événement :

Participant Fonction Structure
Patricia AGUERA Directrice Association Itinéraires Singuliers
Alejandro ALONSO Chargé de développement Petit 38
Pascal AUCLAIR Metteur en scène / consultant Fusées
Séverine BAILLY Chargée développement et accompagnement Paradox[a]
Gaël BLANCHARD Chargé de projets Le Lab - Liaisons arts bourgogne
Philippe CHAMBON Chargé de projets - comédien - metteur en scène CCAB - Centre Culturel Associatif Beaujolais
Marie CHATAIGNIER Chorégraphe - artiste chorégraphique Compagnie Les Mobilettes
Mathieu DARDE Chargé de mission culture Communauté de communes Lodévois et Larzac
Alban DE TOURNADRE Artiste Vitesse de Chûte
Sergio DIAZ Chargé de diffusion GROGNON Frères
Benjamin DURAND Chargé de mission Derrière Le Hublot
Flora FONTVIEILLE Future repreneuse du Théâtre de l'Arentelle Théâtre de l’Arentelle
Emilie GRILLE Chargée de mission culture santé et numérique Syndicat Mixte du Parc naturel régional Livradois Forez - Formation Pays Vallée de la Dore
Ophélie JAFFEUX Chargée de diffusion - production et programmation Les Veillées de Espigaou égaré - Les Beaux parleurs
Delphine MOYAT Chargée de diffusion Miressance
Jérémy PAIN Chargé de production Les Arracheurs de Dents
Estelle RICHARD Programmatrice Comité de liaison des association familles rurales du Haut-Pilat
Sonia TROUBAN Chargée de production Compagnie Les Trigonelles
Haut de page