Théâtre Albarède

Ganges, Hérault

Situé dans la ville de Ganges, le Théâtre Albarède c’est une équipe de 4 permanents, aidés par une assemblée de bénévoles et d’intermittents pour partager, faire découvrir et aimer le spectacle vivant !

Lieu de programmation et d’accompagnement artistique, le Théâtre porte et développe des outils en matière de résidences, de soutien à la création, de compagnonnage ou d’artistes associés. Le théâtre s’est également engagé dans le « Collectif En Jeux » dans une dynamique de réseau et de mutualités entre lieux culturels.

Artisan du lien social et service public culturel, à l’intérieur comme à l’extérieur du théâtre sont proposées différents partenariats et actions culturelles : stages et ateliers de pratiques amateurs, visites du théâtre, cahier du spectateur, rencontre avec les artistes, répétitions publiques, spectacles en entreprises, émissions radio, labo artistique…

Pour les années à venir, le challenge sera d’impliquer les ados dans la vie du théâtre et de pérenniser un festival qui croise les arts numériques et vivants.

Frédéric STEIN, Directeur du Théâtre Albarède

Situé dans une zone de moyenne montagne en milieu rural, à 1H des grands centres urbains que sont Montpellier ou Nîmes, c’est une danse zone caractérisée par l’agriculture et le départ des industries textiles. que se situe le théâtre, dans une ancienne usine entièrement réhabilitée en 2009.
C’est un portage Communauté de Communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises en régie directe intercommunale, l’activité m’amène à avoir une saison avec 20 à 30 spectacles accueillis, plus 3 festivals pour environ 45 séances dans l’année.
On porte des ateliers théâtre sur 3 niveaux : pré-ados, ados et adultes, et beaucoup d’événements autour de l’éducation artistique et culturelle, des rencontres avec les équipes que nous accueillons, et d’autres temps de sensibilisation au théâtre.

La philosophie de la structure

C’est une structure créée il y a 30 ans par un comité de spectateurs, c’est une démarche citoyenne. Aujourd’hui, ce lieu reste un lieu porté par une double direction : le comité de spectateurs bénévoles et une équipe permanente.

La philosophie de ce lieu, c’est vraiment l’implication des individus dans le quotidien du théâtre : participer, proposer, développer l’outil théâtre. En résumé, partager le théâtre d’abord grâce à ce comité de spectateurs qui sont autant de paires d’yeux et d’oreilles qui peuvent partir à la rencontre des équipes artistiques
Partager le lieu, c’est aussi organiser des partenariats ponctuels et c’est aussi avoir des partenariats un peu plus structurants, en repérant les compétences sur un territoire, et tendre vers une mutualisation de moyens avec des projets à l’économie fragile.

A un niveau régional, il existe un partenariat autour de la production, puisque le théâtre est engagé avec le Collectif En jeux qui vient de l’envie et de la nécessité de plusieurs lieux de se structurer en équipes pour accompagner la production. Ces équipes peuvent être des associations, des grandes scènes nationales ou des collectivités territoriales qui mettent toutes ensemble des moyens dans un pot commun. Et ensuite nous choisissons 3-4 équipes accompagnées dans les résidences et dans la diffusion.

Au niveau du territoire du théâtre, beaucoup d’expérimentations à l’année qui permettent de découvrir nos méthodes de travail et nos attentes respectives, dans l’espoir de déboucher à un moment donné sur une activité structurante. C’est l’idée de pouvoir se donner du temps commun pour pouvoir élaborer.
Il a abouti à 3 festivals : un festival des écritures contemporaines radiophoniques avec Faune Radio et Radio Escapades, un festival des arts numériques et spectacle vivant avec l’association Oudéis installée au Vigan, et ensuite un festival Ados avec le Centre culturel et la Compagnie Délit de façades.

Depuis 2 ans avec la Compagnie Délit de Façades, nous avons l’envie d’avoir une équipe artistique associée au théâtre, et cela vient de notre volonté de travailler la question de la permanence artistique. J’ai choisi une équipe qui avait montré de très belles choses, et de lui donner des chances de travailler sur le long terme avec 3 objectifs sur 3 ans : expérimenter ensemble, aller travailler et faire des créations avec les habitants et puis faire une création qui s’appelle Nos Etoiles Contraires et qui sortira au Printemps 2017.

L’idée d’aller travailler avec les habitants, c’est propre au lieu, mais c’était aussi de proposer à la compagnie de développer un outil qu’elle puisse reproduire ailleurs et qui soit un moyen de faire en sorte que quand on va jouer quelque-part, on peut arriver avec des outils de médiation et d’accompagnement du public vers le théâtre.

Pour le travail en résidence, il y a plusieurs entrées : la compagnie associée au théâtre, on accompagne 1 à 2 créations par an via le Collectif EnJeux, 1 à 2 créations qu’on choisit en dehors de ce collectif et qui ont toujours plusieurs producteurs. L’idée étant de ne pas être tout seul d’avoir envie d’accompagner un projet, sinon ce n’est pas très très efficace. Et puis il y a la question du compagnonnage ou mise à disposition du lieu avec l’équipe technique pour des aides à la reprise sur des temps un peu courts, 2-3 jours voire une semaine.

Rendez-vous en ligne :


> http://www.theatre-albarede.fr/
Haut de page