Accueil > Les actions > Rencontres DAV > 2018 > Retour sur Rencontres DAV#3 > Retour sur Rencontres (...)

Retour sur Rencontres DAV#3 mars 2018

Penser les mobilités comme atouts du développement local 

Comment changer de regard et construire autrement les projets culturels ?

« La contrainte te délivre et t’apporte la seule liberté qui compte » 1

Changement, déplacement, mouvement ; tous ces termes peuvent qualifier les mobilités dans ses sens les plus riches. Alors que nous sommes invités à agir sur des territoires de plus en plus vastes et variés en innovant toujours davantage, la question relative aux mobilités prend une importance particulière dans l’univers professionnel contemporain.
La mobilité géographique d’une part s’impose aux élus, agents, compagnies, porteurs de projets et habitants, notamment à l’heure de l’élargissement des territoires intercommunaux, régionaux ou encore de l’ouverture à des nouveaux territoires de coopération : européens, transfrontaliers, ou interrégionaux, tel que le Massif central dans le cas du projet DAV.
La mobilité de l’esprit d’autre part, demande ajustement et créativité, trouvant un terrain fertile dans l’intelligence collective et dans une multiplicité de méthodes innovantes renversant les modes de pensée et de faire traditionnels.
La mobilité virtuelle, également, est au cœur des enjeux sociaux, territoriaux et culturels, recouvrant les questions d’accessibilité et d’appropriation des outils numériques.
Enfin, la mobilité du corps constitue un champ à examiner et expérimenter, à l’aune des pratiques, des capacités et des sensibilités de chacun.
Continuant à interroger la place de la culture dans le développement local, après une édition sur le thème de la recomposition géographique des régions face à la culture (2016) à Cosne d’Allier (03) et une sur l’habitabilité (2017) à Capdenac (12) ; cette dernière rencontre DAV Massif central se propose d’explorer les mobilités dans leur sens le plus large pour tenter de s’affranchir des contraintes que rencontrent les acteurs et concevoir autrement les projets culturels dans les territoires. Comment changer de regard sur la contrainte et faire en sorte qu’elle « sollicite l’imagination 2 » et devienne un atout ? Comment travailler autrement et sortir de ses schémas habituels ?
Ce thème sera la pierre angulaire de cette 3ème rencontre DAV, rythmée par une conférence, des ateliers de pratiques, des échanges d’expériences, des découvertes de spectacles et d’équipes artistiques et des temps conviviaux.
Existant depuis trois ans, le projet DAV Massif central (financé par le FEDER Massif Central, le FNADT et la Région Nouvelle-Aquitaine), entre dans sa dernière année. Il aura permis de réunir et se faire rencontrer des centaines de participants, de nourrir les pratiques professionnelles grâce à une dizaine de séminaires métiers et 3 rencontres annuelles, de participer à la création et la diffusion de spectacles, avec une quinzaine de résidences artistiques d’immersion, et une dizaine de diffusion de spectacles et concerts. Il aura par ailleurs accompagné la réalisation de projets culturels innovant socialement grâce à la création d’un dispositif d’incubation. Si 2018 marque la fin du projet, il est à espérer que l’idée d’origine perdure, et que les graines semées au cours de ces années continuent de nourrir le développement des arts vivants en Massif central.
Les partenaires du projet DAV

1. Saint-Exupéry, Carnets, 1953
2. Claude Lelouch, Le dictionnaire de ma vie, 2016

Haut de page